Menu

LAW ANGEL

Croire en un projet n'est pas toujours suffisant. Encore faut-il le mettre en musique. Encore faut-il pouvoir soutenir un investissement et sécuriser son environnement juridique.

Création d'une structure, déclarations administratives, marque, conditions générales de vente, respect du droit de la consommation, premières embauches. Le lancement d'une activité est chronophage et budgétivore avant même que ne soit enregistré le premier euro de chiffre d'affaires. Aucun entrepreneur ne peut prendre le risque de voir ses efforts réduits à néant parce qu'il n'aura pas su anticiper le risque juridique.

Le développement de l'activité et l'entrée, espérée, d'investisseurs qui lui permettront de prendre son plein essor, fait courir le risque d'une dépossession du créateur : dissolution du capital, pacte d'actionnaire assorti, le cas échéant, d'une clause de sortie forcée. Afin d'accompagner cet essor, d'identifier les risques et d'en négocier les conséquences, l'entrepreneur gagne à pouvoir s'appuyer sur un conseil connaissant l'activité, l'entreprise et l'entrepreneur.

Souvent vus comme des empêcheurs de tourner en rond, les juristes sont là, tout au contraire, pour anticiper et prévenir les risques juridiques. Quelques adaptations à l'origine d'un projet peuvent bien souvent éviter un surcoût (répartition du capital social dès les premiers statuts dans la perspective, à terme, d'une entrée d'investisseurs ; rédaction du cahier des charges d'un site Internet en connaissance de cause des impératifs législatifs ; veille des opportunités de marchés générées par l'évolution de la législation.).

En droit, comme en affaires, un maître mot : l'anticipation.

Afin d'allier suivi sérieux et régulier, et maîtrise des coûts d'amorce de l'activité, le Cabinet propose de conclure un contrat de 'Law Angel'.

Vous avez besoin d’informations complémentaires ?

Contactez-nous